Alexander Graham Bell breveta le téléphone en 1876. Au fil du temps, le téléphone est devenu l’outil principal de la connexion sociale dans le monde. Le besoin d’une connexion terrestre a limité les applications téléphoniques jusqu’à la fin du 20e siècle, lorsque les consommateurs ont accédé aux téléphones mobiles ou cellulaires.
L’industrie de l’ascenseur, régie par des exigences réglementaires permettant de fournir des structures de communication d’urgence aux passagers bloqués, a généralement employé des lignes fixes comme moyens de transmissions pour ces types de téléalarme. Cependant, avec l’évolution de la technologie cellulaire, le sujet de l’emploi de téléphones mobiles pour des communications en ascenseur est devenu attrayant. Dans cet article, nous répondons à de nombreuses inquiétudes courantes relatives à l’emploi du réseau cellulaire pour fournir un service de téléalarme.

Qu’ont en commun GSM et GPRS avec les téléalarmes ?

La communication mobile possède de nombreux acronymes, comme pour toutes les technologies de télécommunication. GSM signifie Global System for Mobile Communications (Système mondial de communications mobiles) et fait en général référence au protocole standardisé de la téléphonie vocale. Cette technologie s’est développée au fil du temps, jusqu’à inclure les transmissions de données communément appelées GPRS (General Packet Radio Service). Ainsi, GSM/GPRS représente un produit vocal/de données, dont les acronymes 2G, 3G et 4G représentent les normes des deuxième, troisième et quatrième générations. En général, les gens connaissent les termes 2G, 3G, 4G, etc., qui décrivent la qualité de réception de leurs téléphones mobiles, et les mérites de ces normes sont évoqués dans un article différent.

En quoi la norme de sécurité EN81-28 influe sur votre choix de téléalarme ?

La norme de sécurité qui s’applique aux téléalarmes pour les passagers d’ascenseur en Europe est la norme de sécurité EN81-28. Le « transmetteur », l’élément du système de communication qui envoie les données et la voix à l’équipement récepteur, se trouve en dehors de cette norme, ce qui veut dire que toute méthode de transmission commune, dont les lignes fixes, cellulaires ou VoIP, est autorisée. La norme de sécurité EN81-28 part du principe que le réseau de transmission ne rencontrera aucune erreur, et se prépare au cas où les transmetteurs sont intégrés au système d’alarme, comme c’est le cas pour les alarmes GSM. En résumé, tous les systèmes GSM et GSM/GPRS fournis par Avire Global sont totalement conformes à la législation applicable.

Les communications mobiles sont-elles plus coûteuses que les communications par lignes fixes ?

Il s’agit là d’une idée reçue commune qui provient de l’époque où les appels vocaux sur les réseaux cellulaires étaient coûteux. La réalité est aujourd’hui différente. Les taux d’appels vocaux sont les mêmes que ceux passés depuis une ligne fixe. L’utilisation de transmission de données pour envoyer des éléments clés des transmissions d’urgence et des informations techniques et de surveillance réduit le besoin en transmission vocale depuis des appareils GSM/GPRS similaires à des lignes fixes conventionnelles.
Cependant, les plus grosses économies réalisées sont les coûts mensuels relatifs à l’utilisation de lignes fixes pour des téléalarmes. La location mensuelle de lignes fixes varie selon l’opérateur et le pays mais est généralement comprise entre 30 € et 60 € par mois. En comparaison, les paquets SIM normaux pour des appareils GSM/GPRS sont inférieurs de 50 à 75 %. Tout au long de la durée de vie d’un appareil typique, les coûts de fonctionnement des appareils GSM/GPRS peuvent représenter plusieurs centaines d’euros de moins que pour une ligne fixe.

Le réseau cellulaire est-il assez fiable pour des communications d’urgence ?

Le réseau cellulaire européen a connu d’importants investissements dans ses infrastructures ces vingt dernières années, et il offre dorénavant une des infrastructures de communications les plus robustes et fiables disponibles. La couverture en zones urbaines est excellente, et comme le GSM d’un ascenseur est en général placé en haut de la cage d’ascenseur, la force du signal est souvent meilleure qu’au sol, en raison de la hauteur et des murs moins épais. De plus, tous les réseaux cellulaires comportent une redondance interne, avec plusieurs tours de téléphonie cellulaire pour couvrir des emplacements individuels. Ce qui signifie que l’absence d’une tour de téléphonie cellulaire individuelle ne coupe pas le signal. Dans certaines situations d’urgences publiques, le réseau cellulaire constitue la source de communications la plus fiable.

Une téléalarme pour ascenseur est-elle simple à installer ?

L’un des principaux avantages de l’utilisation d’une ligne cellulaire pour votre téléphone d’urgence est que l’installateur ne requiert plus l’installation d’une ligne fixe par une entreprise de télécommunications.

Bien souvent, l’attente de l’installation d’une ligne fixe n’est pas possible pour des sites ou bâtiments en construction, et se fait rarement près du local technique. Un appareil cellulaire peut être installé par n’importe quel technicien et activé immédiatement.

Qu’est-ce que l’IoT ?

IoT signifie Internet des objets (Internet of Things). Il s’agit du réseau d’appareils physiques avec électronique embarquée, capteurs et logiciels connectés à Internet et permettant l’échange de données. Un système GSM/GPRS pour téléalarme d’ascenseur peut être mis en œuvre avec le module audio numérique, tout en permettant aux données d’autres appareils présents (le contrôleur, les capteurs de porte, etc.) d’être envoyées à l’entreprise de maintenance ou au propriétaire du bâtiment, et utilisées pour des applications de maintenance préventives. Les données et les configurations peuvent aussi être renvoyées aux appareils de l’ascenseur pour mettre à jour des éléments comme l’affichage du moniteur ou pour effectuer un diagnostic des problèmes à distance.

Partager l'article

Produits associés

Contactez-nous à propos d'un projet

Contact