À travers le monde, les pays ont élaboré ou adopté des normes qui réglementent les ascenseurs afin de garantir la sécurité des passagers. Ces normes varient d’une région et d’un pays à l’autre et, dans cet article, nous identifions les normes relatives aux ascenseurs qui sont les plus utilisées et les plus connues.

Curieusement, il n’existe pas autant de normes internationales que l’on pourrait croire, avec seulement deux principaux acteurs à l’échelle mondiale (UE et Amérique du Nord), ainsi qu’une troisième norme neutre (ISO). Il existe plusieurs autres codes locaux, mais les principaux codes ont été plus largement mis en œuvre à l’échelle mondiale. Examinons-les plus en détail.

Normes européennes

Le Comité européen de normalisation (CEN) rassemble les organismes de normalisation locaux en une norme harmonisée à l’échelle européenne. À l’heure actuelle, tous les membres du CEN acceptent et utilisent la série de normes EN81.

La série EN81 couvre différents aspects de la sécurité des ascenseurs, dont :

  • L’EN81:20 est la norme globale pour la sécurité des nouveaux ascenseurs et couvre les « Règles de sécurité pour la construction et l’installation des élévateurs.
    Élévateurs pour le transport de personnes et d’objets – Ascenseurs et ascenseurs de charge »
  • Le reste de la série EN81 couvre ensuite des mesures de sécurité spécifiques, telles que :
    • EN81:28 Règles de sécurité pour la construction et l’installation des élévateurs. Élévateurs pour le transport de personnes et d’objets – Téléalarme pour ascenseurs et ascenseurs de charge
    • EN81-70 : Règles de sécurité pour la construction et l’installation des élévateurs – Applications particulières pour les ascenseurs et ascenseurs de charge – Partie 70 : Accessibilité aux ascenseurs pour toutes les personnes y compris les personnes avec handicap

États-Unis et Canada

Les États-Unis utilisent la série de codes de sécurité sur les ascenseurs A17 qui, depuis 2000, est harmonisée avec le code de sécurité CSA B44 du Canada. Il s’agit du principal code de sécurité utilisé pour tous les types d’ascenseurs et d’escaliers mécaniques au sein de nouvelles installations, qui sert de base pour la conception, la construction, l’installation, le fonctionnement, les tests, l’inspection, la maintenance, la modification et la réparation des ascenseurs, des monte-plats, des escaliers mécaniques, des tapis roulants et des monte-charges.

ISO

L’Organisation internationale de normalisation (ISO) a développé la série ISO-8100. Il s’agit essentiellement d’adoptions et d’adaptations de la série EN81.

Les normes ISO sont principalement adoptées dans un certain nombre de régions en dehors des pays susmentionnés, notamment l’Inde et l’Amérique du Sud. La préférence, dans ces cas-là, consiste à utiliser une norme internationale non associée à un pays ou une région spécifique.

Adoptions basées sur le territoire

Certains pays qui n’adoptent pas officiellement l’une des normes ci-dessus auront tendance à adopter des parties du code de sécurité américain ou des parties des normes européennes. Le choix est généralement lié au contexte historique, les relations économiques avec la Grande-Bretagne ou les États-Unis influençant ce choix. Par exemple, l’Afrique du Sud et le Nigéria ont mis en œuvre des versions des normes britanniques.

Codes locaux

Singapour utilise une norme locale (principalement la SS550:2020), qui est une mise en œuvre modifiée des normes EN.

La China Standard Agency (CSA – à ne pas confondre avec la Canadian Standard Agency, également CSA) a développé ses propres normes. Ces dernières suivent de plus en plus la série de normes EN81, adaptée pour le marché chinois.

Le Mexique a développé sa propre réglementation, qui est différente du code actuellement utilisé aux États-Unis et en Europe.

Il en va de même en Russie, qui a développé son propre code de sécurité.

Les différences clés entre les normes de l’UE et des États-Unis

Protection des portes

Les États-Unis ont mis en œuvre une exigence concernant la protection des portes (« dispositifs de réouverture des portes ») afin d’inclure la détection des objets s’approchant des portes (utilisation de la 3D), ce qui n’est pas (encore) exigé dans les autres normes.

Communications d’urgence

L’Europe exige de procéder à des appels d’essai au moins tous les 3 jours depuis les téléphones d’ascenseurs d’urgence. En revanche, les États-Unis imposent uniquement une surveillance de la ligne téléphonique.

Depuis 2019, les États-Unis ont introduit une exigence pour inclure des communications visuelles dans le cadre du système de communication d'urgence. Au moment où nous rédigeons cet article, les normes européennes n'intègrent pas cette exigence.

Évacuation

Les États-Unis comptent une réglementation relative aux opérations d’évacuation des occupants (OEO, le recours aux ascenseurs pour évacuer des bâtiments). L’Europe ne dispose pas encore de cette réglementation mais est en train de développer la norme TS81-76 relative aux ascenseurs d’évacuation.

Produits associés