L’essor des écrans tactiles

Il y a quelques décennies, la technologie tactile appartenait encore au domaine de la science-fiction. De nos jours, les écrans tactiles figurent un peu partout dans nos vies, chez nous, dans nos voitures, dans les grands magasins ou les restaurants… Ils font partie intégrante de notre quotidien.

C’est en 1965 que E.A. Johnson a découvert les avantages de la technologie tactile et inventé le premier dispositif à écran tactile manipulé au doigt. Mais il a fallu attendre 1987, soit presque deux décennies après que la technologie tactile se soit avérée réalisable, pour voir apparaître les écrans tactiles dans des séries de science-fiction populaires comme Star Trek : la nouvelle génération. Avant cette date, le premier ordinateur à écran tactile commercial, HP-150, a été mis sur le marché par Hewlett Packard en 1983, et ce n’est qu’en 2007, date du lancement du premier iPhone, que la technologie a réellement décollé.

Quelle est la situation actuelle avec les écrans tactiles dans les ascenseurs ?

Les écrans tactiles sont déjà utilisés dans une multitude de fonctions, y compris les boîtes à boutons des cabines d’ascenseur, les systèmes de commande de destination et l’affichage numérique. Leur utilisation dans ces applications (en Europe) est soumise à la norme EN81-70 (accessibilité des ascenseurs à toutes les personnes, y compris les personnes avec handicap) qui réglemente la taille, le positionnement et le fonctionnement des écrans tactiles utilisés pour commander l’ascenseur. Voici deux des scénarios possibles et certains des éléments fondamentaux à prendre en compte lors de l’installation des systèmes :

Commandes de la destination

Les systèmes de commande de la destination (DCS) gagnent rapidement en popularité dans les bâtiments à forte fréquentation et peuvent s’avérer très efficaces au niveau de la circulation des personnes à l’intérieur des immeubles. Couramment utilisés pour indiquer les étages, les écrans tactiles des systèmes de commande de la destination permettent non seulement une personnalisation accrue des options relatives aux différents étages, mais donnent également l’impression d’un bâtiment de qualité supérieure. Avec les écrans tactiles DCS, il convient de noter les points clés de conformité suivants : utilisation d’un bouton d’accessibilité, hauteur des caractères, zone des boutons et positionnement des boutons.

À l’intérieur de la cabine d’ascenseur

Lors de l’utilisation d’un écran tactile à l’intérieur de la cabine d’ascenseur pour la sélection de l’étage, vous devrez vous assurer qu’un second indicateur de la position de l’ascenseur est bien présent, conformément aux exigences de hauteur définies par la norme EN81-70. Autre inclusion notable : la nécessité d’un clavier mécanique adapté aux personnes souffrant d’une déficience visuelle et utilisable à la place de l’écran tactile. Le tableau ci-dessous décrit les exigences de hauteur pour chaque élément des composants de la cabine.

Conclusion

Les écrans tactiles font partie des technologies pérennes et ce n’est qu’une question de temps avant que leur utilisation se banalise dans les ascenseurs. Les options d’affichage numérique sont de plus en plus populaires et vont probablement déterminer la tendance future des ascenseurs, aussi bien pour des raisons de revenus que de facilité de mise à jour. Une chose est sûre : si vous voulez vraiment créer une fonctionnalité remarquable, il est judicieux de commencer par un écran tactile.

Partager l'article

Produits associés

Contactez-nous à propos d'un projet

Contact